100 €
Voyageur appartient aux Humanidés. Il s'agit d'une petite sculpture présentant un animal habillé, un ours polaire dans le cas présent. Il se tient...
  • Matière : Grès patiné et plume
  • Couleur : Blanc
Voir plus ›
Disponible immédiatement
Le délai d’expédition est de 3 jour(s)
Livraison : à partir de 8 € (France)
Ajouter au panier

Sculpture Voyageur

Entre La Terre

100 €

Sélectionner les quantités

Voyageur appartient aux Humanidés. Il s'agit d'une petite sculpture présentant un animal habillé, un ours polaire dans le cas présent. Il se tient debout et porte un pantalon noir et une besace couleur cuir. Ainsi qu'une cape marron et un couvre marron, rehaussé d'une plume.
La sculpture n'a pas de bras.

  • Type : Pièce unique
  • Certificat d’authenticité : Oui
  • Convient en extérieur : Non
  • Installation : À poser
  • Dimensions : H17cm x L 5cm x 6cm

Produit livré avec : un certificat d'authenticité

Voyageur est une sculpture réalisée en grès et cuite en haute température (1260°C). Il est patinée à froid après cuisson avec des encres, des pigments et des liants acryliques. La plume collée sur le couvre chef est une plume de gallinacée. Il peut être posée sur un meuble ou dans une étagère.

Créateur

Omniprésent dans mon quotidien, les animaux ne m’ont jamais quittée. Compagnons éphémères mais toujours présents tantôt indomptés, destructeurs et sauvages tantôt civilisés, sensibles et familiers, ils m'ont toujours fascinée. J'ai choisi les animaux car j'aime appréhender la complexité d'un corps qui n'est pas le mien. Comprendre la présence des muscles et des os, sentir la tension se propager, percevoir son effervescence avant le point de rupture, ressentir cette force brute, saisir le mouvement qui d'une seconde à l'autre permettra à l'animal de sortir de son immobilisme et de s'animer sous nos yeux. Aller au plus près du réel. La terre est un matériau généreux pour exprimer tout ce ressenti. Tantôt soumise et libre, tantôt résistante ou cassante aux mêmes limites que la chair ou les muscles des animaux. Elle reste soumise à l'air qui assèche le matériau : le rend friable et fragile comme le temps qui passe. Dans la masse ou par ajout de matière, suspendue ou encrée sur un support.