Saleron coquillage - variation 5

Jean Gazdac

Indisponible

Coquillage de cristal bleu translucide et petite cuillère en inox, socle en ciment avec des fragments de feuille d'argent.
  • Matière : Pâte de cristal - ciment et feuille d'argent
  • Couleur : Bleu translucide
Voir plus ›
Création non disponible
Le stock de cette création est épuisé
Non disponible sur commande
Cette pièce n'est plus disponible à la commande

Saleron coquillage - variation 5

Jean Gazdac

0 €

Sélectionner les quantités

Coquillage de cristal bleu translucide et petite cuillère en inox, socle en ciment avec des fragments de feuille d'argent.

  • Type : Pièce unique
  • Certificat d’authenticité : Oui
  • Dimensions : Saleron soclé : 7x7 cm h. 5 cm - Saleron seul 6x6 cm h.4cm
  • Usage : Alimentaire

Produit livré avec : un certificat d'authenticité

Documents à télécharger :

Pâte de cristal bleu translucide - Socle en ciment et feuille d'argent - Petite cuillère en inox 18/10e Saleron cérémoniel avec son socle : l'argent transparait au travers du cristal. Saleron frais et léger sans socle : la transparence du cristal s'exprime.

Le coquillage rappelle la provenance du sel, la transparence du cristal évoque la liquidité de l'eau, l'argent met en valeur ce condiment précieux.

Emboîtage : boîte de couleur kraft, contenant des mousses de protection et un livret de présentation de l'objet cérémoniel ou frais et léger, fermé par un ruban argenté.

Créateur

Jean Gazdac, artist-glassmaker, subtly mixes crystal paste, metal and wood to create original sculptures that divert traditional objects from their primary uses. It plays on the contrasts of materials, the fragility of the glass, but also with the optical and hypnotic qualities of the translucent blue color. Tribute to "Klein blue", the hues vary depending on the thickness of the crystal. He manages to sublimate the vintage beauty of tools that make the wealth of popular heritage: hammers and sickles, old-fashioned iron, anvils and English keys, bushels and punches, shoe tree shoe. His revisited objects exude both poetry and fantasy.