Sac à main/Sac à dos, en osier, à anses souples et réglables, de coton noir

TRESSAGES PAS SAGES

120 €
Sac en osiers brut et blanc.
Équipé d'anses textile en coton vert kaki. Celles-ci peuvent être déplacées grâce aux petits mousquetons et attach...
  • Matière : Osiers bruts et anses en coton
  • Couleur : Osiers bruts marrons, anses souples en coton noir
Voir plus ›
Disponible immédiatement
Le délai d’expédition est de 3 jour(s)
Livraison : à partir de 20 € (France)
Ajouter au panier

Sac à main/Sac à dos, en osier, à anses souples et réglables, de coton noir

TRESSAGES PAS SAGES

120 €

Sélectionner les quantités

Sac en osiers brut et blanc.
Équipé d'anses textile en coton vert kaki. Celles-ci peuvent être déplacées grâce aux petits mousquetons et attaches métalliques, afin de passer d'une position "sac à main" à une position "sac à dos".
Des pièces métalliques, fixées dessous, surélèvent la besace afin de limiter l'usure du fond.

Pièce unique. En cas de commande, les couleurs et dimensions peuvent varier.

  • Type personnalisé : Anses textiles en coton noir, pieds de sac métalliques
  • Type : Pièce unique
  • Certificat d’authenticité : Non
  • Composition : Osiers bruts avec les écorces, couleurs naturelles, non teintées.
  • Genre : Mixte
  • Dimensions : H31cm x W33cm x16cm

A porter à la main ou sur le dos pour différents usages au quotidien.

Créateur

Je suis animée par ce besoin tenace : tresser, entrelacer, transformer la matière végétale pour la sublimer. Je n’ai rien inventé, tout est là. Je rends hommage au règne végétal en y prélevant ma matière première, en m’inspirant de ce qui est présent, vivant sous nos yeux mais si discret. J’ai découvert une source inépuisable d’inspiration en observant ce qui nous entoure. A partir de branches, de tiges, de lianes glanées ou cultivées, je donne naissance à des volumes. Je travaille sur la pureté des lignes, la délicatesse, le mouvement, la transparence, la légèreté, l’apesanteur, l’apparente fragilité d'où transparaît une puissante énergie. En explorant les techniques de vannerie ancestrales, j’ai constaté que les gestes premiers des vanniers étaient toujours vivants aujourd’hui. Je suis fière de m’inscrire dans cette lignée traditionnelle de l’art du tressage. Je pars des racines d’un savoir-faire millénaire pour l’inscrire dans le monde d’aujourd’hui et l’accompagner vers demain.