Presse-papier Pittospore

FaranDrole

Indisponible

Presse-papier « tranche » de laiton, de forme cylindrique. Il est gravé à l’acide,
ce qui donne une surépaisseur au motif qui occupe la face d...
  • Matière : Laiton
  • Couleur : doré
Voir plus ›
Création non disponible
Le stock de cette création est épuisé
Non disponible sur commande
Cette pièce n'est plus disponible à la commande

Presse-papier Pittospore

FaranDrole

0 €

Sélectionner les quantités

Presse-papier « tranche » de laiton, de forme cylindrique. Il est gravé à l’acide, ce qui donne une sur-épaisseur au motif qui occupe la face du dessus. Ce motif est ensuite patiné, pour donner les différentes couleurs. Il est protégé de l’oxydation par un vernis incolore.
Poids : 400 grammes.

  • Type : Pièce unique
  • Certificat d’authenticité : Oui
  • Dimensions : 5 cm de diamètre, H2cm

Produit livré avec : un certificat d'authenticité

Presse-papier en laiton gravé, patiné et vernis.

Née en 1988 et diplômée de l'Ecole Boulle, Florence ADAM a toujours puisé ses inspirations dans les Arts Nouveau et le Japonisme, avec une prédilection pour le monde végétal. C’est le travail autour de la lumière et de son incidence sur la surface métallique retravaillée qui l’intéresse. Elle dose les parties lumineuses (brillantes) pour que le tout soit harmonieux et, surtout, dégage un sentiment de vie. Il est très important pour elle que l’œil ne reste pas statique devant ses œuvres, pour que celles-ci donnent l’impression que le sujet, toujours végétal, soit en pleine évolution, en pleine croissance… Bref, un peu de questionnement, de songes et d’évasion ! Son objectif est de voir la nature autrement, grâce à un point de vue original combiné à une luminosité particulière et ses influences.

Livré en colissimo recommandé par la Poste. Emballé dans son paquet cadeau. Pas d'entretien.

Créateur
FaranDrole

Née en 1988 et diplômée de l'Ecole Boulle, Florence ADAM a toujours puisé ses inspirations dans les Arts Nouveau et le Japonisme, avec une prédilection pour le monde végétal. C’est le travail autour de la lumière et de son incidence sur la surface métallique retravaillée qui l’intéresse. Elle dose les parties lumineuses (brillantes) pour que le tout soit harmonieux et, surtout, dégage un sentiment de vie. Il est très important pour elle que l’œil ne reste pas statique devant ses œuvres, pour que celles-ci donnent l’impression que le sujet, toujours végétal, soit en pleine évolution, en pleine croissance… Bref, un peu de questionnement, de songes et d’évasion ! Son objectif est de voir la nature autrement, grâce à un point de vue original combiné à une luminosité particulière et ses influences.