Pochette de soirée ou séparatrice Nia format M

Tya Dan

119 €
Pochette de soirée Nia ou pochette séparatrice pour Sac à main Mana ®, en cuir tanné végétal.

Pochette durable et résistante au quotidien, ...
  • Matière : Cuir à tannage végétal
  • Couleur : Noir Mat
Voir plus ›
Sur commande
Le délai d’expédition est de 7 jour(s)
Livraison offerte (France)
Ajouter au panier

Pochette de soirée ou séparatrice Nia format M

Tya Dan

119 €

Sélectionner les quantités

Cette création existe en différentes versions

Pochette de soirée Nia ou pochette séparatrice pour Sac à main Mana ®, en cuir tanné végétal.

Pochette durable et résistante au quotidien, créé pour se transmettre de générations en générations.

Création en série limitée.

Dimensions : 24 / 15cm pour sac Mana format M

  • Type personnalisé : Pochette de soirée ou séparatrice pour les Sacs à Main Mana ®
  • Type : Pièce en petite série
  • Certificat d’authenticité : Non
  • Composition : Cuir à tannage végétal
  • Genre : Femme
  • Dimensions : H15cm x L24cm x D0.75cm

Cuir tanné végétal de 1 mm d’épaisseur provenant de la Tannerie Française Valeix, à Bédarieux (34). Bouclerie en Laiton Garantie Sans Nickel de la Maison Poursin, à Paris (75). Doublure satinée de Fleur de tissu, à Chandon (42). Fil de lin Fil Au chinois, Ets Filature Toulemonde, à Marcq-en-Barœul (59). Usage La dragonne permet un porté main pratique. Les attaches sur les côtés s’utilisent pour attacher la pochette dans le sac Mana pour l’utiliser en tant que séparation et il se rabattent sur la pochette pour l’utiliser en tant que pochette de soirée.

Cousue entièrement à la main sans machine en méthode de couture au point sellier. Conçue, développé et fabriqué en France.

Le délai de fabrication est d'une semaine environ. La pochette est livrée dans son pochon de rangement. Toute expédition est étudiée, en France, Europe, Outre Mer ou à l'international.

Créateur

Né en 1986, Cynthia Danière a tout d'abord été passionnée par l'architecture et les volumes, la création n'est alors que loisirs. Suite à une carrière en finance d'entreprise et ressources humaines dans divers domaines d'activités, la place de l'humain et de ses besoins est devenue prioritaire. Elle découvre la maroquinerie d'art lors de stages et le travail manuel trouve alors sa place comme une évidence dans sa vie. Une courte formation en couture industrielle auprès d'une marque de luxe française lui prouvera qu'il faut qu'elle s'approprie ses propres techniques, loin de l'industrialisation et le rendement. Autodidacte, elle apprend seule, dans son atelier, pendant 4 ans, la couture en méthode sellier et la parfait au fil d'une trentaines de créations sur mesure. Elle travaille avec des matières exclusivement françaises et dans une éthique durable et respectueuse de l’environnement.