Le Grand-Duc alchimiste circa 1652, planche 1

Julie Boudet

Indisponible

Nouvelle série d’images !
Le Grand-Duc est mis en valeur par un cadre issu d’un recueil recueil alchimique du 17ème siècle. D’autres cadres ...
  • Matière : Papier aquarelle certifié FSC (issu de sources responsables)
  • Couleur : Bleu de Prusse, bleu marine
Voir plus ›
Création non disponible
Le stock de cette création est épuisé
Non disponible sur commande
Cette pièce n'est plus disponible à la commande

Le Grand-Duc alchimiste circa 1652, planche 1

Julie Boudet

0 €

Sélectionner les quantités

Nouvelle série d’images !
Le Grand-Duc est mis en valeur par un cadre issu d’un recueil recueil alchimique du 17ème siècle. D’autres cadres de ce recueil et d’autres animaux à découvrir bientôt !

Tirage selon un procédé d’impression photographique le « cyanotype » (1842), réalisé de manière artisanale sur papier aquarelle sans acide pour une meilleure conservation de l’image.
Format image 30x40 cm – à encadrer
De par le procédé (sensibilisation du papier au pinceau), chaque image est unique.

  • Type : Pièce numérotée
  • Certificat d’authenticité : Non
  • Convient en extérieur : Non
  • Installation : A fixer
  • Dimensions : H40cm x L30cm

Les papiers aquarelle que j’utilise sont certifiés FSC (issus de sources responsables) Fabriqués en France ou en Angeterre, ils sont conformes à la norme ISO 9706 sans acide, ni azurants optiques et ont subi un traitement antifongique. Pour votre information, la conservation optimale des images résulte de trois facteurs : • L’environnement : - Le taux d’humidité : 40%, recommandé pour l’intérieur des habitations - La température : 18°C (± 2°C) - L’exposition : la lumière a un effet cumulatif ; ne pas accrocher la photographie à un endroit trop exposé aux rayons du soleil / de la lune • Le choix des matériaux d’encadrement ou de stockage Je suis très rigoureuse sur les matières premières (ex : papiers pH neutre, bordage par bande adhésive sans acide, toile de coton désacidifiée, la colle aqueuse sans solvant, etc). • La manipulation Une mauvaise manipulation peut entraîner une déchirure de l’image, des traces de doigts (huiles, saletés, sels contenus dans la sueur).

Le cyanotype est un procédé photographique inventé en 1842 en Angleterre par Sir John Hersechel. Une solution à base de ferricyanure de potassium et de citrate de fer ammoniacal est déposée au pinceau sur une feuille de papier aquarelle à fort grammage. On appose ensuite le contretype (grand négatif) contre cette feuille de papier séchée, puis on expose l’ensemble aux rayons du soleil (ou aux rayons d’une boîte à UV). Après insolation, le tirage est rincé puis séché. C’est pendant le séchage qu’il prend sa teinte définitive. Le cyanotype est un procédé pérenne puisque l’image se forme dans les fibres du papier et non en surface. Une de ses propriétés est sa faculté de régénération : si au bout de quelques années d’exposition à la lumière l’image venait à pâlir, il suffira de la mettre dans le noir pendant quelques heures pour qu’elle retrouve toutes ses nuances d’origine.

Emballage Pochette carton recyclé à fermeture adhésive, deux cartons de protection sur l’image Les photographies sont acheminées en colissimo. Le coût intègre la préparation du colis et l'affranchissement du colissimo.

Créateur

Un arbre multiséculaire, un grand-duc, une panthère nébuleuse, un bouquet d'hortensia… La nature est mon refuge et j'aime capter un détail, une lumière, un regard. Je souhaite que mes photographies soient douces à celui ou celle qui la regarde, qu'elles reposent, qu'elles incitent à la rêverie. Dans mon atelier en Bretagne, je pratique les procédés photographiques sur papier, métal et verre ; j’aime aussi utiliser des techniques mixtes pour des photographies au rendu unique.