650 €
L'artiste s'est emparé de leur côté "Kawaï" (mignon) et les décline sur un thème ludique et de la liberté liée à l'enfance.
  • Matière : Grès noir et engobes
  • Couleur : La sculpture est patinée en bleu, la terre est noire
Voir plus ›
Disponible immédiatement
Le délai d’expédition est de 3 jour(s)
Ajouter au panier
650 €

Sélectionner les quantités

Cette création existe en différentes versions

L'artiste s'est emparé de leur côté "Kawaï" (mignon) et les décline sur un thème ludique et de la liberté liée à l'enfance.

  • Type : Pièce unique
  • Certificat d’authenticité : Oui
  • Convient en extérieur : Non
  • Installation : À poser
  • Dimensions : 13 x 25 x 12 cm

Produit livré avec : un certificat d'authenticité

Petit Jizô à poser, il est en grès noir et engobe bleu et doré

Depuis l’enfance, Corinne Chauvet dessine et travaille l’argile. Elle apprend la théorie lors de ses études d’histoire de l’art et d’art plastiques en France (université Paul Valéry Montpellier) et en Espagne (Barcelone), mais c’est en Angleterre qu’elle découvre véritablement la pratique (University of Leicester) où elle se forme dans l’atelier de sculptures monumentales Elle poursuit sa formation de sculptrice en côtoyant divers ateliers de sculpteurs (bois, marbre, terre, moulage…). Après avoir travaillé pour la diffusion de la culture et des collectivités, elle devient officiellement professionnelle en 2009. Son exploration artistique puise dans l’émotion, la douceur humaine et le fou rire. Elle travaille essentiellement le grès noir ou terre chamottée qu’elle colore avec différentes techniques (engobes, terre sigillée…) apprises en résidences d’artistes ou développée au fil de ses rencontres avec d’autres céramistes

Œuvre unique livrée avec son certificat d'authenticité. Elle est parfaitement emballée mais il est vivement recommandé d'ouvrir le paquet en présence du livreur.

Créateur

Son exploration artistique puise dans l’émotion, la douceur humaine et le fou rire. Ses petits personnages inspirés des moines bouddhistes apportent un témoignage de ce que l’homme a de meilleur. Ils représentent le côté positif que chacun d’entre nous essaie de cultiver. Le travail de la terre contribue à la sensation de vie et d’énergie que l’artiste capte comme des instantanés photographiques. Le spectateur se laisse vite séduire par ces fous rires presque communicatifs.Ses résidences d’artistes et séjours en Asie nourrissent ses sourires. A Shigaraki au Japon, lors de sa résidence d’artistes, elle s’est imprégnée de l’âme japonaise, mêlant sourire et respect, timidité et excentricité, raffinement et simplicité. En Birmanie et en Thaïlande, elle a été marqué par les sourires de la population et développe le petit ‘moine intérieur’.