Boucles d'oreilles Korea

kokobelli

89 €
Boucles, réalisées avec un cône de sapin très fin et extrêmement léger et un anneau très fin en argent 925.

L'anneau en argent fait 3,5cm de...
  • Matière : Pomme de pin + ivoire végétal + argent 925
  • Couleur : Marron
Voir plus ›
Disponible immédiatement
Le délai d’expédition est de 3 jour(s)
Livraison : à partir de 6 € (France)
Ajouter au panier

Boucles d'oreilles Korea

kokobelli

89 €

Sélectionner les quantités

Cette création existe en différentes versions

Boucles, réalisées avec un cône de sapin très fin et extrêmement léger et un anneau très fin en argent 925.

L'anneau en argent fait 3,5cm de diamètre, le petit cône environ 5-6cm. Longueur totale +/- 8cm. Montage complet en argent 925.

A découvrir : le même modèle décliné en sautoir-pendentif.

  • Type : Pièce en petite série
  • Certificat d’authenticité : Oui
  • Attache clip : Non
  • Dimension : H 8cm x Diam 5cm
  • Genre : Femme
  • Matériaux d'appret : argent 925

Produit livré avec : un certificat d'authenticité

Pomme de pin, Ivoire végétal et argent 925.

Encore un modèle avec une belle histoire : celui-ci existe grâce à la gentillesse d'une dame du Nord qui m'a fait découvrir cette essence de pin particulière et m'en a même envoyé quelques exemplaires de son jardin... Le porter ou l'offrir à une personne que vous aimez, ce sera donc une façon d'emporter avec vous un peu de cette générosité qui m'a été offerte...

Eco-packaging : Livrée dans un sachet en coton bio avec son certificat d'authenticité ainsi qu'une petite brochure sur l'ivoire végétal et l'histoire de Kokobelli®, imprimée sur papier recyclé. Livraison France Lettre Max et Colissimo international.Click & Collect à l'atelier à Lège-Cap-Ferret (Gironde 33).

Créateur

Dans mon petit atelier basé à Lège-Cap-Ferret, je réinvente à ma façon cet art de l'«ivoire végétal », autrefois connu sous le nom de «corozo» dans les anciennes fabriques de boutonnerie. Il  s’agit d’étranges graines de palmier qui ressemblent, une fois poncées et polies, à de l’ivoire, d’où leur surnom.  On peut aussi les teinter et leur donner l’aspect d’énigmatiques pierres précieuses…Plus récemment, l’envie d’associer mon ivoire végétal à un matériau local m’a amenée à m’intéresser aux pommes de pin maritime. Ce nouveau travail s’impose à moi comme une évidence, tant mes deux matériaux s’accordent merveilleusement bien, sur tous les plans, aussi bien organiques, esthétiques, et même symboliques… Amenée à transformer la matière et peu à peu transformée moi-même par l’aventure, ma démarche artistique a pris la forme d’une quête existentielle qui comble toutes mes aspirations au voyage : à travers la matière, à travers l’Histoire, au bout du monde, au coin de ma rue...