550 €
Travaux en plaques de terre ondulées, intitulés Envol Bidon flirte avec "l’Arte Povera", maniant la dérision, cherchant l’esthétique d’un m...
  • Matière : Faïence rouge
  • Couleur : Brun rouge avec des nuances
Voir plus ›
Disponible immédiatement
Le délai d’expédition est de 3 jour(s)
Livraison : à partir de 20 € (France)
Ajouter au panier

Sculpture BIDON

JOCELYNE BOSSCHOT

550 €

Sélectionner les quantités

Travaux en plaques de terre ondulées, intitulés Envol Bidon flirte avec "l’Arte Povera", maniant la dérision, cherchant l’esthétique d’un mouvement en apesanteur.

  • Type personnalisé : décoration type "Arte Povera"
  • Type : Pièce unique
  • Certificat d’authenticité : Oui
  • Convient en extérieur : Oui
  • Installation : À poser
  • Dimensions : H45cm x L37cm x P25cm

Produit livré avec : un certificat d'authenticité

Documents à télécharger :

Faïence rouge et faïence brune. Usage décoratif dans un lieu résolument contemporain, une terrasse s'accordera avec de la végétation...plantes grasses et autres.

Envol Bidon flirte avec "l’Arte Povera", travail à la plaque.

Le packaging, l'emballage sera particulièrement soigné, envoi en toute sécurisation en France ou partout ailleurs.

Créateur

Artiste visuelle, je suis venue à la sculpture céramique il y a près de 12 ans, parce que l'argile est un matériau magique, fantastique, j'ai plongé dedans à corps perdu!. Au fil des nombreux concours internationaux* pour lesquels j'ai été sélectionnée, j'ai acquis la confiance dont j'avais besoin: aujourd'hui je m'autorise des audaces, par-delà les conventions. Depuis 4 ans, je développe une approche autour du pli. Cette approche est basée sur les écrits philosophiques et scientifiques de Gilles Deleuze. Je suis à fond dans un travail de recherche, c'est là mon domaine : j'aime prendre des risques et des défis... dans le domaine de la création de formes et de matières. Engagée dans un art résolument contemporain, je développe un savoir-faire très personnel. *Sélectionnée en 2009 au concours international de porcelaine de Limoges, en 2011, à la biennale de Corée, puis en 2015 à la Triennale des Pays Bas, et puis cette année à la Biennale Internationale de Carouge en Suisse)