Exposition-vente RAKU & BOLS À THÉ, jusqu’au 31 mars

Posté le 17/01/2019

Andoche Pradel

EMPREINTES propose une véritable immersion dans la poésie et la spiritualité de l’univers du raku. Technique de cuisson céramique à basse température inventée au Japon au XVIème siècle, le raku est avant tout à l’origine une véritable esthétique, une philosophie contemplative liée à la cérémonie du thé.

Le concept store des métiers d’art met en scène une sélection de bols à thé et de sculptures de Jean-François Delorme, Barbara Billoud, Geneviève Chevallier, Gianbattista Ferraglio, Marion Gayraud et Andoche Praudel.

Observez la densité de la matière et la beauté imparfaite qui incarnent cette technique à la fois délicate et spectaculaire.

UNE TECHNIQUE DE CUISSON

Nani Champy Schott, Jean-François Bourlard © Anthony Girardi

Le raku désigne une technique de cuisson courte à basse température reposant sur un choc thermique : après avoir été cuite au four – entre 900 et 1300 C° – la pièce subit un refroidissement brutal, à l’air libre selon la tradition japonaise, et dans des matériaux incandescents (sciure, copeaux, chutes de papier, feuilles mortes, etc.) selon la technique occidentale.

Ce changement abrupt de température génère des craquelures dans l’émail, par lesquelles la fumée vient pénétrer l’argile, et en modifie les couleurs. C’est en partie cette dimension accidentelle, spectaculaire, spontanée et expérimentale qui conduit bon nombre de créateurs à adopter cette méthode de cuisson.

LES BOLS À THÉ

Le raku va bien au-delà de l’aspect technique et de son effet de surprise. Né au Japon au XVIème siècle d’une rencontre entre un maître du thé, Sen no Rikyû, et un potier, Chôrijô, fondateur de la lignée Raku, il est initialement utilisé exclusivement pour la création de bols pour la cérémonie du thé : le « chawan ».

Il renvoie à une esthétique bien plus vaste et incarne une pensée spirituelle liée à ce rituel strictement codifié.

 

Chaque geste est observé, le bol à thé y est un objet de contemplation, de culte du beau et de sa relativité, sa simplicité et son imperfection.


Introduit en Occident à la moitié du XXème siècle, il est alors détaché de la cérémonie du thé et nombre de créateurs se l’approprient pour créer des vases, sculptures et autres objets de décoration.

Andoche Pradel

CHAWANYA, LIVRE D’UN POTIER JAPONAIS

de Raku Kichizaemon, XVème maître de la dynastie des potiers Raku

EN VENTE AU CONCEPT STORE

Samedi 26 janvier : présentation de l’ouvrage par Andoche Praudel & Aude Tahon, présidente d’Ateliers d’Art de France, à 15h30 à la librairie du concept store.