Bag in osier with supple handles in black cotton

TRESSAGES PAS SAGES

€85
Raw wicker bag. Equipped with black cotton textile handles. Metal parts, fixed underneath, raise the wallet to limit ...
  • Material : Rough wicker and cotton webbing
  • Color : Brown raw wicker, soft black cotton handles
See more ›
Available immediately
The dispatch time is 3 day(s)
On order
The dispatch time is 21 day(s)
Add to cart

Bag in osier with supple handles in black cotton

TRESSAGES PAS SAGES

€85

Select quantities

Raw wicker bag. Equipped with black cotton textile handles. Metal parts, attached below, raise the bag to limit the wear of the bottom. Unique piece. When ordering, colors and dimensions may vary.

  • Type personnalisé : Black cotton textile handles, metal bag legs
  • Type : Pièce unique
  • Certificat d’authenticité : Yes
  • Composition : Rough wicker with bark, natural colors, untinted.
  • Taille : width 30 cm (double), length 180 cm
  • Dimensions : H30cm x W25cm x25cm

Piece delivered with: a certificate of authenticity

To wear by hand or on the back for different uses in everyday life.

Made in Dordogne with a local sandstone, baked at 1280 ° C, waterproof, including the unglazed part. Enamels from my own recipes made from natural minerals

Work sold without a frame. Shipped flat in a cardboard envelope.

Craftsman

Je suis animée par ce besoin tenace : tresser, entrelacer, transformer la matière végétale pour la sublimer. Je n’ai rien inventé, tout est là. Je rends hommage au règne végétal en y prélevant ma matière première, en m’inspirant de ce qui est présent, vivant sous nos yeux mais si discret. J’ai découvert une source inépuisable d’inspiration en observant ce qui nous entoure. A partir de branches, de tiges, de lianes glanées ou cultivées, je donne naissance à des volumes. Je travaille sur la pureté des lignes, la délicatesse, le mouvement, la transparence, la légèreté, l’apesanteur, l’apparente fragilité d'où transparaît une puissante énergie. En explorant les techniques de vannerie ancestrales, j’ai constaté que les gestes premiers des vanniers étaient toujours vivants aujourd’hui. Je suis fière de m’inscrire dans cette lignée traditionnelle de l’art du tressage. Je pars des racines d’un savoir-faire millénaire pour l’inscrire dans le monde d’aujourd’hui et l’accompagner vers demain.