Le jeune ébéniste Steven Leprizé reçoit le prix Liliane Bettencourt pour l'intelligence de la main

Posté le 17/10/2017

Diplômé de l’école Boulle et repéré en 2009 par Ateliers d’Art de France, le jeune ébéniste Steven Leprizé – société ARCA – décroche la récompense « Talents d’exception » du Prix Liliane Bettencourt pour l'intelligence de la main avec une pièce unique, le bureau « Marsupio » qui réinvente le bois, auquel il donne des propriétés inédites de souplesse et d’élasticité.

Steven a d’abord restauré des meubles avant de créer les siens. Des pièces qu’il dessine à la main, puis transpose en 3D, pour se rendre compte des formes et volumes. Sensible au développement durable, il part du principe qu’un bois précieux n’est pas nécessaire pour mettre un objet en valeur. Il privilégie donc les chênes, noyers, sycomores et châtaigniers qui poussent en Europe. Les bois précieux ne sont travaillés qu’à la demande. Il est d’ailleurs très sollicités par les prescripteurs.

Dans son atelier, Steven Leprizé recourt aussi bien aux méthodes traditionnelles de coupe, découpe, traitement du bois, qu’aux innovations techniques pour cintrer, former, transformer. Il expérimente beaucoup pour multiplier les possibilités esthétiques ou mécaniques, tant avec le bois massif que le placage. Pour cette pièce d’exception, plus de 400 heures ont été nécessaires à la fabrication, sans parler des heures de recherche et d’essais.

Ce bijou de l’innovation baptisé «Marsupio», présenté en mai dernier sous la Nef du Grand Palais à l’occasion de la biennale Révélations, surprend par sa forme qui évolue en continu selon les besoins de son utilisateur. Ce bureau exige en effet la mise en œuvre d’une technique totalement innovante qui consiste à coller du bois sur du caoutchouc afin d’apporter souplesse et légèreté. Le meuble épouse ainsi les objets qu’il contient jusqu’à en être lui-même déformé !
Ses pièces de mobilier sont pensées pour trouver leur place dans la vie quotidienne, à l’instar de ses étagères, assises, coiffeuse ou luminaires que l’on peut retrouver au 2ème étage du concept store.